Comment ça marche ?

La communauté de pratique des concepteurs de démarches participatives regroupe des personnes qui testent leurs démarches avant de les déployer sur le terrain avec les acteurs réels. Ces tests nous permettent de concevoir, tester et calibrer nos démarches participatives, nous entraîner à la facilitation de nos interventions, mais aussi retrouver d’autres praticiens pour débattre des nos pratiques de la participation.

Organisation : Auto-dirigée, avec une grande liberté d’initiative accordée aux membres de la communauté et diverses modalités d’implication. Appui logistique par le secrétariat, quelques principes de base (voir ci-dessous). Concrètement, toutes les personnes intéressées peuvent faire appel à la communauté de pratique pour concevoir ou tester une démarche participative, ou organiser un retour d’expérience d’un cas concret.

Devises : « Pratiquer ce que l’on prêche » ou « Il faut se mouiller pour apprendre nager »

Principes : 

  1. Les sessions sont ouvertes aux nouveaux intéressés
  2. Les sessions sont facultatives
  3. Les sessions doivent être focalisées sur la pratique plutôt que sur le débat académique
  4. Les sessions peuvent avoir des formes différentes (démonstration, simulation, discussion, réflexion, etc.) pourvu qu’elles contiennent des modes d’interaction originaux et/ou sont facilitées d’une façon interactive
  5. Les sessions sont évaluées : du feedback mutuel permet aux participants d’apprendre sur leurs propres comportements, sur la dynamique du groupe et sur les points forts et les points faibles des démarches participatives expérimentés

Exemple :

Les thèmes suivant peuvent constituer une session de la communauté :

  • Test de méthodes participatives
  • Planning de processus participatif
  • Réflexion sur l’accompagnement d’un projet
  • Réflexion sur les valeurs et la posture du facilitateur
  • Feedback d’une intervention de terrain
Publicités